Skip to main content
30 janvier 2020

A l’étranger, que ce soit en voyage en groupe organisé ou en individuel, la gastronomie fait partie de la découverte. Les spécialités culinaires en Europe ne manquent pas ! La richesse des différentes cultures a donné naissance à des spécialités, variées, savoureuses et parfois déconcertantes.

Dans ce nouvel article sur notre blog, nous allons sortir des sentiers battus comme notre célèbre fondue, les tapas d’Espagne et autre Bratwurst d’Allemagne. Le contenu des assiettes étant un reflet de la culture, partons à la rencontre de 10 pays aux spécialités culinaires gourmandes et atypiques en Europe.

Islande, le lambalæri un plat pour affronter le froid

En Islande, mieux vaut manger solidement pour affronter les frimas du climat local ! Jonglant avec une gamme de produits réduite par rapport à celle des contrées plus ensoleillées, les Islandais font preuve d’imagination dans leur gastronomie traditionnelle.

Le lambalæri est un très bon exemple. Un délicieux gigot d’agneau (une des meilleures viandes d’agneau du monde), accompagné de confiture de rhubarbe (rabarbarasulta) et de petites pommes de terre caramélisées.

Un mélange déroutant qui ne manquera pas de tenir au ventre avant de partir visiter les majestueuses cascades de Skogafoss et Seljandfoss.

Norvège, le mølje et le brunost pour des papilles curieuses

On reste dans l’extrême Nord de l’Europe avec notre prochaine spécialité, le mølje, un plat venant tout droit du nord de la Norvège. Déroutant, mêlant chaire de cabillaud et pommes de terre, sans oublier les œufs du poisson et son foie. Il est très apprécié des locaux et ne manquera pas de surprendre les touristes aux papilles aventureuses. Un plat riche en oméga 3 et en protéines.

De quoi faire le plein d’énergie avant de contempler la nuit norvégienne le nez en l’air à la recherche d’aurores boréales.

S’il vous reste un peu de place, vous pourrez également déguster le brunost, un fromage local à pâte dure et de couleur brune, fabriqué à partir d’un petit-lait caramélisé. Son aspect caramel le rend difficilement assimilable à du fromage au premier abord. Il ne faut pas se laisser tromper par son aspect, il se déguste très bien à l’apéritif, accompagné d’un verre de boissons locales.

Formage le brunost de Norvège

Finlande, le renne dans l’assiette

Dernière étape nordique de ce périple culinaire avec une grande spécialité de la cuisine finlandaise : le poronkäristys. Bien plus facile à manger qu’à prononcer, il s’agit d’un ragoût de renne accompagné d’une purée de pommes de terre et d’airelles. Si l’association de saveur rappelle celle du lambalæri islandais cité plus haut, le côté atypique réside ici dans le choix du renne comme viande pour le ragoût. Comme c’est généralement le cas dans les cuisines traditionnelles, la disponibilité des ingrédients dicte les recettes locales.

Nul doute qu’un poronkäristys fumant est un repas bienvenu après une journée passée découvrir la nature sauvage finlandaise en traineau tiré par des huskies… ou des rennes.

France, filez avant de déguster

Pas facile de choisir un unique plat atypique dans la riche gastronomie française, tant ce pays représente la cuisine à lui tout seul. Nous avons opté pour un plat déroutant par son aspect et sa texture : l’aligot.

Si vous n’êtes pas familier de cette spécialité aveyronnaise, il s’agit d’une purée de pommes de terre à laquelle sont incorporées de fines lamelles de tomme fraîche de Laguiole (oui, comme les couteaux). On y ajoute également du beurre, de la crème et de l’ail écrasé. Un délice qui tient au ventre et réjouit le cœur.

Cependant, c’est pour son aspect et sa texture que l’aligot mérite sa place dans notre tour d’Europe.

Aligot spécialité culinaire de l'Aveyron en France

Avant de le servir, il faut le filer, c’est-à-dire en soulever de larges rubans avec une louche ou une cuillère pour mettre en avant sa consistance onctueuse et élastique. Celle-ci est obtenue en mélangeant savamment les pommes de terre et la tomme pour un équilibre parfait. C’est un savoir-faire et un coup de main qui s’acquièrent avec le temps et la pratique qu’on pourrait résumer ainsi : « Montre-moi ton aligot, je te dirais s’il est bon ». L’aligot traditionnel est généralement servi avec une viande ou des saucisses.

De quoi faire le plein d’énergie avant d’aller visiter les magnifiques gorges de l’Aveyron.

Angleterre, les rois de la gelée

La cuisine anglaise regorge de plats aux allures peu engageantes, qui déroutent souvent les touristes en visite. Une des spécialités hors normes made in UK est sans doute la jelly ou gelée. Nous avons tous en tête l’image d’une matière aux couleurs criardes tremblant encore après avoir été servie.

Ne croyez pas que ce plat se trouve uniquement chez les grand-mères, loin de là. Ce passe-partout de la cuisine anglaise connait même un regain de popularité. Son succès s’explique par sa très grande polyvalence. Les Anglais jouent savamment avec les différentes saveurs avant de la démouler fièrement aux invités.

Jelly spécialité culinaire en Angleterre

En Angleterre, une gelée peut en cacher une autre. Si la jelly est trop sucrée pour vous, vous préférerez peut-être une version salée : les jellied eels ou anguilles en gelée, une spécialité de l’East End de Londres. Par le passé, ce poisson était abondant dans la Tamise, ce qui a permis la naissance de ce plat typique à conseiller aux plus aventureux gastronomes voyageurs.

La recette consiste à bouillir les infortunées anguilles découpées pendant 30 minutes, avant de les laisser refroidir. La gélatine est produite par une protéine présente dans les anguilles. Ce hors-d’œuvre est généralement pimenté et consommé avec du vinaigre.

Comme il est possible de manger les jellied eels à l’emporter, pourquoi ne pas en profiter pour arpenter les pittoresques rues de Londres tout en mangeant ? So british !

Allemagne, un labskaus entre 2 marées

Le Labskaus est un plat de pommes de terre, de bœuf en saumure et de betterave rouge. On le retrouve le plus souvent au nord de l’Allemagne. Dans sa recette traditionnelle, il est composé de pommes de terre bouillies et de viande en conserve, voire en saumure, accompagné de harengs, oignons, betteraves rouges, cornichons et d’un œuf au plat.

Un plat de marin fait d’ingrédients simples qui tiennent bien au corps. Ce mélange détonnant de saveurs, à la fois sucrées et salées, rappelle certains plats nordiques dont il est cousin.

C’est un plat parfait pour refaire le plein d’énergie par une froide, mais belle journée de city trip à Hambourg.

Labskaus spécialité culinaire d'Allemagne

Moldavie, les sarmale fusion de saveurs traditionnelles

Cap sur l’Europe orientale pour y découvrir les sarmale, le plat traditionnel roumain et moldave. Il s’agit d’une paupiette composée d’une feuille de chou aigre, de viande hachée, de riz, de légumes, d’oignons et d’herbes aromatiques. Elles sont traditionnellement cuites dans un pot en terre rempli de bouillon. Servis chauds, accompagné d’une sauce brune à base d’oignons et de farine, avec une polenta locale pour faire bonne mesure. Dépaysement et saveurs garantis pour les amateurs de choux aigres !

Pourquoi ne pas tenter cette expérience culinaire lors d’une visite sur la route européenne des vins qui fait escale en Moldavie ?

Espagne, surprise dans l’assiette avec les criadillas

Notre voyage gastronomique continue en Espagne, terre de délicieuses recettes connues mondialement et de quelques spécialités plus étonnantes. C’est le cas des criadillas, une recette du sud de l’Espagne, connue depuis le XVIème siècle. Depuis lors, elle s’est étendue au reste du pays et même à certaines régions françaises. Il s’agit d’un filet de taureau (voire de porc ou d’agneau) poêlé ou grillé avec de l’ail, de l’origan et du persil, également présenté en boulettes cuites au barbecue.

Mais pourquoi ce plat mérite-t-il sa place dans notre article de spécialité culinaire européenne atypique ? Il faut sans doute préciser que la partie du taureau qui est cuisinée est issue de ses testicules…

Les criadillas se dégustent également en tapas, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience après une visite de la belle ville de Salamanque sur une terrasse de la Plaza Mayor ?

Italie, le granité-brioche avec vue

En Italie, c’est en Sicile et au petit déjeuner que nous découvrons notre spécialité culinaire atypique. Loin de la traditionnelle image du petit cafè noir du matin accompagné de son croissant con crema, le petit déjeuner sicilien se compose souvent d’une granita con brioche. Autrement dit un granité accompagné d’une brioche bien chaude, qui s’harmonise très bien avec le climat parfois torride de la Sicile. Cette brioche traditionnelle, comme coiffée d’un chignon, peut également être remplie de glace à la pistache ou de crème chantilly.

Granité brioche spécialité culinaire de la Sicile en Italie

Commencer sa journée par une brioche avec son délicieux granité citron peut être déroutant, mais une fois sur place, l’essayer, c’est l’adopter ! Imaginez-vous la déguster avant de visiter en douceur la belle ville baroque de Noto ou contemplant la mer depuis les hauteurs de Taormina. Une délicieuse invitation au voyage !

Suisse, traditionnelle moutarde de Bénichon en terre fribourgeoise

Nous ne pouvions pas terminer notre tour d’Europe des expériences culinaires déroutantes sans parler de notre belle Suisse.

Si nous avons regardé les précédentes spécialités avec curiosité, voire réticence, nous avons chez nous notre lot de saveurs atypiques. Nous aurions pu parler du ragoût de marmotte, de l’odorant Schabziger ou encore du Cenovis, mais notre choix s’est porté sur la moutarde de Bénichon.

Ce qu’on définit souvent comme une confiture d’épice est en fait un précis mélange de farine de moutarde, cannelle, d’anis étoilé, sucre, vin blanc, vin cuit, clou de girofle, eau et farine blanche.

Le résultat donne un produit aigre-doux parmi les plus clivants de notre gastronomie régionale qui se déguste, tradition oblige, sur une part de cuchaule safranée. La Bénichon est même une fête dans le canton de Fribourg.

En-cas idéal avant de partir marcher dans les magnifiques paysages de la Gruyère.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *