Skip to main content
21 novembre 2020

“Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine…. Elle est mortelle ! », cette célèbre citation de Paulo Coelho est véridique à plus d’un titre. Si voyager est de nos jours perçu comme un simple loisir permettant de se forger de beaux souvenirs dans des lieux exotiques, c’est en fait un puissant pourvoyeur de bonheur et de réussite, même une fois de retour à la maison. Comment cela ? Découvrons ensemble 5 raisons pour lesquelles les voyages rendent heureux.

1. Voyager permet de comprendre les différences et rend plus tolérant

Voyager seul, ou en groupe, occasionne une multitude de rencontres, avec des personnes de tout horizon. Voyageurs « explorateurs » et « touristes » à la recherche de photos souvenirs se côtoient, et à leur tour, rencontrent des locaux dans les magasins, les cafés ou les logements. De ces rencontres naissent des échanges, qui permettent d’en apprendre davantage sur l’autre, ses envies, ses attentes, ses soucis, ses joies et sa culture. Ceci développe la curiosité et l’empathie du voyageur.

Cette capacité à se mettre à la place des autres est essentielle dans la vie, car elle est porteuse de compréhension et de paix. Les jugements hâtifs tendent à disparaître au profit de points de vue plus complexes, éclairés et nuancés. Les différences ne sont donc plus perçues comme des obstacles, mais comme des richesses. De ce fait, le voyageur régulier se fait plus facilement des amis, car il perçoit les autres de façons plus positives et il est plus aimé pour cela.

Découvrir d'autres cultures

2. Vivre en dehors de sa zone de confort

Voyager, c’est sortir de sa zone de confort, chambouler ses habitudes et vivre des situations inhabituelles. Faire face à un environnement inconnu, dans une langue parfois mal maîtrisée, enseigne de précieuses stratégies d’adaptation aux globe-trotteurs. Ainsi, ils apprennent à rester calmes et efficaces, même lorsqu’ils sont confrontés à l’inconnu ou à une situation inconfortable. Ces compétences essentielles sont particulièrement utiles pour réussir professionnellement, mais aussi dans sa vie privée. S’adapter sans s’inquiéter : la clé de la sérénité dans un monde en perpétuelle évolution.

3. Savoir mieux gérer ses émotions

Ce qui marque un voyage, ce sont souvent les imprévus et les (petites) galères. Vols retardés, correspondance non assurée, réservation d’hôtel égarée ou bagages envoyés à l’autre bout du monde en sont quelques exemples. Tout ceci expose les voyageurs à divers niveaux de stress. Pourtant, au fil des voyages, ce qui était perçu comme « une catastrophe » devient « une péripétie », puis « un simple contre-temps ». Pourquoi cela ? Car les touristes en vadrouille développent une grande capacité à relativiser. Ceci passe par la gestion des émotions, mais aussi par une certaine ouverture de la pensée qui s’acquiert par l’expérience. Rester dans le présent, lâcher prise et penser aux solutions plutôt qu’aux problèmes façonnent la pensée. Cet état d’esprit détaché, positif et réactif est particulièrement précieux dans la vie quotidienne, car il rend plus productif.

Gérer des imprévus en voyage, comme un vol retardé ou déplacé

4. Améliorer sa santé grâce aux voyages

C’est bien connu, le plus important c’est la santé. Elle est donc un des piliers d’une vie heureuse. Depuis des années maintenant, les dangers d’un mode de vie sédentaire sont reconnus et vérifiés. Ne pas bouger suffisamment et ruminer ses problèmes est un cocktail explosif pour le corps et l’esprit. Partir et laisser tout ou partie de ses soucis derrière soi offre un répit plus que bienvenu. Des vacances actives ou bien-être permettent de se débarrasser des toxines et de profiter des bienfaits du soleil, de l’air marin ou encore de l’effort sur l’organisme. Une vraie cure de jouvence. Mais ce n’est pas tout ! Selon une étude de Framingham Heart Study, prendre des vacances une à deux fois par an réduit de 30% le risque d’infarctus par rapport à ceux qui n’en prennent pas.

Voyager permet aussi de lutter contre l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur les bénéfices du voyage pour le cerveau.

5. Voyager remet l’église au milieu du village

Voyager et partir loin de sa famille, de ses amis et de son petit confort, favorise l’introspection et permet de se concentrer sur les choses qui comptent vraiment. Après tout, passer d’un dressing à une simple valise change beaucoup de perspectives. Qui n’a jamais pris beaucoup trop d’affaires « au cas où… » finalement jamais utilisées ? C’est pareil avec nos proches dont la présence semble acquise. À quel point nous manquent-ils ? Rien de tel pour en apprécier la valeur. Inversement, certaines influences toxiques, laissées derrière soi en partant, se révèlent rapidement comme des évidences. Et que dire de petits conforts qu’on ne remarque plus ? Par exemple, son lit. Qui n’a jamais pensé en rentrant : « Je ne te quitterais plus jamais !» ?

Voyage simplement avec un minimum de bagages

Formidable moyen de découvrir les autres et de se trouver soi-même, les voyages rendent confiants, plus heureux et permettent de repartir… du bon pied.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *